Monthly Archives: December 2013

A propos de l’émergence au Gondwana

Le Gondwana de Mamane (célèbre émission sur RFI animé par le non moins célèbre humoriste franco-nigérien) vient de se doter d’un programme émergence.  La pièce a été importée de l’étranger avec quelques experts et consultants venus en assurer le rodage.  

Fait en Afrique par les africains et pour les africains

En consommateur lambda, je me méfie de cette formule qui fait florès en ce moment sous la plume des hommes de médias.  En effet,  qu’est-ce qui est le meilleur pour le consommateur de Bobo Dioulasso  si le boubou fait sur place  est deux fois plus cher que celui importé de Chine?  Patriotisme, me dites-vous?  Mais l’on ne vit pas de patriotisme et d’eau fraîche. 

Assurance automobile au Sénégal: un impôt tout court?

Le taux d’accident étant élevé au Sénégal, j’ai été, comme tout ex-membre de la diaspora qui renoue avec le pays après plusieurs années “d’exil”, attiré par une marque connue. C’est là que j’ai souscrit à une  une assurance automobile pleine, avec toutes les options possibles, à un prix qui, rapporté au pouvoir d’achat moyen,  pousserait n’importe quel européen honnête  à crier au voleur. Ce qui était redouté ne tarda pas à arriver.

Senelec: Pénurie de compteur

En 2013, la Senelec, compagnie d’électricité du Sénégal, refuse de nouveaux abonnés. Raison invoquée:pénurie de compteurs. “Nous ne pouvons pas savoir quand la situation reviendra au normal”, explique un employé , large sourire aux lèvres.

L’hôtel Radisson: Le dernier souvenir

Le dernier souvenir que j’avais eu de l’hôtel Radisson remontait à ses débuts prometteurs qui coïncidaient avec les folies bergères d’une certaine génération du concret. Depuis beaucoup de vagues sont venues s’échouer sur la côte escarpée, témoin d’une nouvelle alternance à l’africaine.

L’hôtel Ivoire: fleuron de l’Afrique de l’Ouest?

En débarquant à l’hôtel Ivoire ce matin, point d’Akweba à l’horizon. En lieu et place, une scintillante enseigne “Sofitel”au front de cet établissement incontournable en Afrique de l’Ouest. Dommage que la gérance, nouvellement arrivée, n’ait pas pris le temps de s’imprégner de l’histoire de cet établissement et de suivre un excellent cours de management interculturel.