Chez Flore pour les gourmets de passage à Kinshasa

0

image

Une adresse unique à Kinshasa. Un haut lieu de cette gastronomie africaine qu’on ne valorise  pas assez dans nos campagnes de promotion touristique.

Mon compagnon et moi, habitués des randonnées hors piste, voulions donc, un lieu spécial qui célébrât les mets africains et nous sortît des recettes italiennes et françaises qu’on propose dans les palaces et les hôtels 5 étoiles aux tarifs (68 dollars pour un buffet au Kimpinsky Grand Fleuve) inflationnistes et hors de portée de la classe moyenne.

Nous voilà donc dans le quartier Bon-Marché, en plein coeur de Kinshasa by night, après avoir affronté le transport, les Esprits de Mort (vieux minibus équivalents aux cars rapides de Dakar) et les ruelles plein de vie. Tout le monde connaît chez Flore.
 Les portiers ouvrent la porte à deux battants et la referme aussitôt derrière nous. Nous fîmes coupés du bruit de dehors comme par enchantement. Place à un décors authentique des tables et chaises en plastique, une simplicité insouciante et propre dans un silence contrastant avec les décibels de rumba qui font trémousser la faune nocturne du dehors.
L’accueil est sommaire.Le service est alerte. Tout habillé en blanc et noir, le personnel apporte la carte résolument tropicale et guide les novices à se repérer entre les nombreux choix qui se présentent, allant du poulet au crocodile en passant par la torture, La silure, le capitaine ou l’inévitable chèvre.
En attendant que la marmite mijote, l’on sert les  boissons avec cette réserve qui fait les grandes adresses.
Mon vis-à-vis avait opté pour  le fameux « Igombé »,  cette spécialité de l’Afrique centrale qui consiste à faire mijoter du poisson ou viande dans des feuilles de manioc. J’optai pour le poulet braisé à la congolaise. Comme garniture, banane plantain et riz à volonté. Une sauce de manioc agrémentée de poisson séchée était offerte gracieusement par la maison.
Appréciation :
La silure de l’Igombè en portion XXL était tendre et délicieuse. En revanche la banane plantain était un tantinet sec donnant l’impression d’avoir séjourné plus que de normal dans le garde-manger. La feuille de manioc est excellente de mon point de vue. Mon compagnon qui en avait usé dans l’enfance est nuancé.
L’on regrettera un menu un peu hors de prix même si la réputation de la maison et le professionnalisme de son personnel justifient cette inflation.
Comptez 50 dollars pour deux personnes
Adresse: Barumbu
406A, Avenue du Progrès
Quartier Bon Marché. Resto La Marmite Africaine à côté.
KINSHASA
R. D. Congo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here